Présentation

Engagée depuis 2012 dans une démarche de restructuration interne l’association AMFD-MNE peut se vanter d’avoir atteint ses objectifs au terme de l’année 2015 :

– la qualification des pratiques du personnel
– une réorganisation interne
– le développement du partenariat 2015, l’année de la consécration, est l’aboutissement d’un travail méthodologique engagé par l’ensemble des acteurs de la structure, salariés comme bénévoles.

Conscient des enjeux économiques et des mutations du secteur de l’Aide à Domicile, la Direction et les membres du Conseil d’Administration, avec le concours des différents pôles, se sont attelés à instruire et moderniser le projet de service.

Plus d'infos

Initiée par une Direction engagée et aux actions innovantes, l’AMFDMNE s’est employée à mettre en œuvre : – les directives de la loi du 02-01-2002 plaçant, entre autre, le bénéficiaire en tant qu’acteur privilégié de son projet – celles de la loi du 26 juillet 2005 relative au développement des services à la personne.

Rénovant l’Action Sociale et médico-sociale, la loi de 2002-2 favorise l’ouverture et la diversification des missions du secteur et prend en compte l’évolution des attentes des usagers et des modes d’accompagnement. La variété de l’offre sociale et médico-sociale est prise en compte et la possibilité de combiner certaines prestations entre elles, afin de proposer des accompagnements réellement individualisés et adaptés, est reconnue.

La qualité du rapport aux usagers devient le pivot de l’évaluation des services. Placer l’usager au centre du dispositif d’accompagnement vise à développer ses potentialités et à l’accompagner dans une dynamique d’insertion sociale.

La loi du 2 janvier 2002 dote les structures de prise en charge d’outils obligatoires pour permettre une réelle participation des usagers aux réponses que les professionnels de l’Action Sociale et médico-sociale doivent leur apporter.

Promouvoir un accès universel à des services de qualité, simplifier l’accès aux services, notamment par la création du chèque-emploiservice universel, le CESU, professionnaliser le secteur et garantir la qualité des prestations sont les principaux objectifs de la première partie de la « loi Borloo » de 2005. Pour piloter la mise en œuvre de la réforme, une Agence Nationale des Services à la Personne est créée. Elle coordonne l’action des différentes administrations compétentes en la matière et permet de disposer d’un interlocuteur unique.

Territoires d'intervention

Implantée sur un territoire très concurrentiel, l’AMFD-MNE a fait le choix de se démarquer en qualifiant ses pratiques et en répondant à des besoins non couverts. Le Pôle Autonomie, créé en 2014, a en un an développé son activité de 37 % (20767.9h facturées en 2014, contre 32910h en 2015). Nous intervenons sur le secteur Nord-Est de la métropole Lilloise (27 communes), auprès d’un public en situation de dépendance que ce soit du fait de l’âge ou fait d’un handicap et auprès des familles rencontrant des difficultés temporaires ou de longues durées.

Nous sommes agréés auprès du Département du Nord en tant qu’organisme prestataire de service pouvant intervenir auprès des usagers bénéficiant d’une aide financière ou humaine délivrée soit au titre de l’Aide Personnalisée à l’Autonomie, soit au titre de la Prestation Compensatrice du Handicap.

L’équipe d’intervention du Pôle Autonomie est composée de professionnels diplômés et qualifiés : Employé à domicile, Auxiliaire de Vie Sociale, Aide Médico Psychologique et Aide-Soignante. La diversité des profils permet de répondre aux demandes diverses et variées du secteur de l’aide à domicile en apportant un accompagnement adapté et individualisé. C’est ce qu’a souhaité la Direction en développant le service des Ressources Humaines, en mettant en place une procédure de recrutement basée sur les besoins existants et à venir.

Le partenariat engagé avec les délégués à la tutelle s’est poursuivi sur l’année 2015. Ces derniers, mandaté par un juge, ont pour missions la gestion des biens et des ressources des personnes déclarées dans l’incapacité de le faire elles-mêmes et d’assurer un accompagnement social et éducatif.
Nous sommes régulièrement associés à la mise en œuvre du projet de vie de leurs majeurs protégés. En 2015, nous avons été leur interlocuteur privilégié auprès de 60 de nos usagers. A la demande des partenaires, nous avons effectué plus de la moitié des suivis à domicile en commun (27/55). Le développement de ce partenariat repose sur une relation de confiance bâtie grâce au professionnalisme, à la cohésion et l’investissement de l’ensemble des acteurs du Pôle Autonomie.

Le public du pôle autonomie

Nous constatons une surreprésentation des interventions entre la tranche d’âge 40 à 59 ans.

Nous intervenons auprès de 45 bénéficiaires dont 40 bénéficient d’une PCH pour des troubles psychiques. Cela fragilise notre structure car ces publics sont assez difficiles à accompagner mais cela aussi fait la particularité de notre association qui a choisi de se spécialiser dans ce domaine. Sur les 40 usagers nous en avons 29 qui sont sous tutelle. Les délégués à la tutelle nous contactent de plus en plus car ils veulent une structure de qualité pour un meilleur accompagnement de leur protégé.

Accompagnement de personnes en situation de handicap

L’AMFD-MNE intervient auprès de personnes en situation de handicap et rencontre différentes pathologies et situations. Cela nécessite l’acquisition de compétences supplémentaires propres à ces publics spécifiques. Au sein des habitats partagés à Roubaix, les professionnels accompagnent des adultes psychotiques. A Roncq, ce sont de jeunes adultes autistes qui sont aidés dans l’apprentissage de l’autonomie dans leur propre studio. L’association peut également être sollicitées pour des personnes atteintes d’un handicap moteur pour aider aux gestes de la vie quotidienne.

Les besoins du secteur de l’Aide à domicile évoluent constamment. La maladie mentale, les troubles physiques et psychiques prennent une grande importance dans nos interventions. Plus de 40% de nos accompagnements sont tournés vers cette problématique, notamment pour les professionnels qui interviennent auprès des Habitat Partagés. Il est important de privilégier la formation.

Diverses formations ont été organisées par notre direction :

  • Formation self défense
  • Formation premier secours
  • Formation TMS (troubles musculo-squelettiques)

L’association a aussi participé à une POEI (Préparation opérationnelle à l’emploi individuelle) pour former et recruter des salariés ayant effectué leurs stages au sein de l’association. Elles sont efficaces dès obtention de leur diplôme. Ayant déjà une approche des interventions, du fonctionnement de l’association, des procédures, des pratiques et la politique de l’association.

Nous sommes sollicités par des organismes de tutelles notamment :

  • Ariane : 6 tuteurs sur 13 situations
  • AGSS : 8 tuteurs sur 16 situations
  • Atinord : 4 tuteurs sur 6 situations

Hospitalisation à domicile

Bien que ce ne soit pas l’activité principale de l’AMFD-MNE, l’association a la capacité et les compétences pour intervenir dans des situations d’hospitalisation à domicile 24h/24h. Elle assure une présence continue autour d’un bénéficiaire qui a besoin de surveillance. L’AMFD-MNE ne compte qu’une situation d’HAD, cependant, elle représente à elle seule 9 000h par an.

Foyers de vie

Des lieux adaptés aux besoins spécifiques

Le GAPAS, gestionnaire de plusieurs établissements et services, œuvre dans le secteur du handicap, accompagnant des adultes en situation de handicap psychique et de déficience intellectuelle avec ou sans troubles associés. Les Foyers de vie mettent en œuvre des soutiens médico-sociaux destinés aux adultes handicapés qui disposent d’une certaine autonomie et qui ne relèvent pas d’une admission en Foyers d’Accueil Médicalisés (FAM) ou en Maisons d’Accueil Spécialisées (MAS), mais qui ne sont pas aptes malgré tout à exercer un travail productif, même en milieu protégé (y compris en ESAT). Il s’agit de développer l’autonomie des résidents ou, tout au moins, de prévenir toute forme de régression par la réalisation d’activités quotidiennes diversifiées.

Des pactes de coopération ont été conclus entre l’AMFD-MNE et les foyers de vie.

Leurs missions communes sont :

  • assurer une communication et une diffusion commune auprès des acteurs et partenaires locaux
  • concourir au développement de l’offre de service, à son adaptation, à sa publicité auprès des familles concernées par le handicap
  • rechercher et co-piloter les moyens nécessaires à la mise en œuvre des projets, leur conduite, leur pérennité, leur évaluation…
  • évaluer de manière concertée et parfois élargie la qualité et la pertinence des interventions prestées. Produire, le cas échéant, des référentiels en la matière

Gestes essentiels du quotidien
toilette, repas, courses, régies d’avance (organismes tutélaires)

 Aide pour les démarches administratives et médicales

Maintien du lien social

Entretien du logement

Hospitalisation à domicile
en partenariat avec des professionnels de santé

Quels financements ?

Une partie du financement des interventions est à la charge du bénéficiaire. Cette participation est définie selon ses ressources. Notre équipe peut vous communiquer ce montant par téléphone.

Pour compléter le paiement, des aides publiques (Conseil Départemental du Nord, CAF…) ou privées (mutuelles, employeurs…) peuvent être apportées. Nous pouvons vous aider pour monter les dossiers administratifs afin d’en bénéficier.

Pour obtenir des informations sur :

  • l’Allocation Personnalisée d’Autonomie, contactez le CCAS ou le CLIC de votre secteur
  • la Prestation de Compensation du Handicap, appelez la MDPH au 03 59 73 73 73

Vous pouvez également vous adresser à l’UTPAS de votre secteur ou à la CAF.