Présentation générale

Le pôle Famille mène ses actions sur deux Directions territoriales, Lille et Roubaix Tourcoing, qui regroupent un secteur réparti sur 9 UTPAS (unité territoriale de prévention et d’action sociale).

La reconnaissance des partenaires permet de travailler en toute confiance et de promouvoir des techniques d’interventions propres à l’AMFD-MNE.

L’année 2015 a fait ressortir la nécessité de faire évoluer les pratiques afin de s’adapter à l’évolution des familles. Les TISF se positionnent en tant que travailleurs sociaux face aux partenaires qui sollicitent l’AMFD-MNE et assurent des interventions de qualité. Le savoir-faire dans les différents domaines séduit les autres travailleurs sociaux ainsi que d’autres secteurs qui interpellent l’AMFD-MNE sur de nouveaux projet.

A défaut d’augmenter le volume d’activité pour les financeurs, le pôle Famille augmente sa capacité à répondre à des demandes sur mesure et à qualifier ses pratiques.

En plus de s’occuper d’interventions de service d’aide à domicile (SAAD), le pôle Famille s’active pour toujours moderniser et adapter ses pratiques. Des réunions de Recherche-Action sont mises en place avec des partenaires comme les UTPAS. Le but : trouver les pistes d’amélioration pour optimiser les interventions des professionnels. Des actions collectives sont également organisées, toujours dans un objectif d’amélioration des services et des situations des familles aidées.

Des interventions en fonction des besoins des familles

Les besoins repérés dans la vie quotidienne : hygiène, entretien du logement, courses, préparation et accompagnement des enfants à l’école, préparation du repas, préparation de l’organisation future…

Les besoins en matière de soutien à la parentalité : préparation de l’arrivée du bébé, développement des activités d’éveil pour les enfants, apprentissage de l’hygiène, soins du nourisson, soutien scolaire, préparation à la rentrée scolaire, éducation alimentaire, apprentissage de la gestion du budget courant, organisation du cadre familial, apprentissage à la socialisation, aide aux parents pour définir et fixer les limites…

Activités sociales et relationnelles dans l’objectif d’un accès ou d’un maintien de l’autonomie, aider les parents à s’organiser pour s’insérer dans leur environnement : accompagnement dans les démarches administratives, recherche d’aide ou de structure de proximité, accompagement vers des activités extérieures, accompagnement vers l’accès aux droits…

Rôle et actions du pôle

Le pôle Famille aide les familles via des prestations de service d’aide à domicile (SAAD). Les intervenants construisent un projet personnalisé, en fonction des situations, avec chaque famille qu’ils accompagnent. L’équipe ne cesse de tenter d’améliorer le fonctionnement global de l’association et les façons d’intervenir en organisant des RechercheAction. Tous les acteurs participent à ces réunions. Une réflexion commune pour un résultat crédible et réalisable à tous les niveaux. Pour faire évoluer les relations intrafamiliales des bénéficiaire, l’AMFDMNE met en place des actions collectives. Ces nouvelles activités sont, pour les familles, un moyen de partager avec leurs enfants et de rencontrer d’autres parents dans une situation similaire.

Contexte législatif

Les services sont dispensés dans le cadre d’un agrément de qualité ou de l’autorisation.

Loi du 31 décembre 1991 : elle instaure le principe de l’agrément aux associations sans but lucratif dont les activités consistent en des services rendus aux personnes physiques à leur domicile.

Loi du 29 janvier 1996 : elle introduit le principe d’un agrément qualité pour les services ayant des activités auprès des enfants.

Loi du 26 juillet 2005 portée par Jean-Louis Borloo : elle a renforcé cette notion en clarifiant la législation applicable.

Ordonnance du 1er 2005 : elle introduit la notion de droit d’option pour les services d’aide à domicile, entre l’autorisation préalable prévue par la loi du 2 janvier 2002 et l’agrément qualité (loi du 29 janvier 1996). L’autorisation apporte une reconnaissance « d’institution sociale » en raison de son objet, du public aidé et des services rendus.

Loi du 5 mars 2007 : relative à la protection de l’enfance, elle stipule « la protection de l’enfance a pour but de prévenir les difficultés auxquelles les parents peuvent être confrontés dans l’exercice de leurs responsabilités éducatives, d’accompagner les familles et d’assurer le cas échéant, selon les modalités adaptées à leurs besoins, une prise en charge partielle ou totale des mineurs. Elle comporte à cet effet un ensemble d’interventions en faveur de ceuxci et de leurs parents. La protection de l’enfance a également pour but de prévenir les difficultés que peuvent rencontrer les mineurs privés temporairement ou définitivement de la protection de leur d’assurer leur prise en charge. » Dans le cadre des mesures de préventions cette loi renforce les prérogatives de la Protection Maternelle et Infantile et d’Aide Sociale à l’Enfance.

Sont conférées aux services d’intervention sociale et familiale à domicile les missions d’accompagner les parents dans leurs fonctions parentales dans les actes de la vie quotidienne, de contribuer à l’identification des situations à risques pour l’enfant, de favoriser la visite ou le retour d’un enfant placé à son domicile familial.

Interventions au titre du Département

Les TISF privilégient les heures au titre du Département car elles sont étayées par le projet d’intervention, ce qui valorise d’autant plus leur pratique.
Le Département prend en charge certaines situations que rencontrent des familles :

  • Prévention placement
  • Favoriser l’éveil des enfants
  • Aide à la parentalité
  • Naissance ou adoption
  • Famille nombreuse
  • Famille recomposée
  • Décès d’un enfant
  • Rupture familiale suite à une séparation, incarcération, décès d’un parent
  • Soins ou traitement médicaux d’un parent ou d’un enfant avec réduction significative des capacités physiques
  • Accompagnement d’un monoparental vers l’insertion

Interventions au titre de la CAF

Les heures CAF se situent davantage dans une relation d’employeurs à employés avec les familles. Les prestations à domicile proposées dans le cadre de la CAF ont pour objectif, après diagnostic, d’apporter un soutien à la cellulle familiale.

Le Département prend en charge certaines situations que rencontrent des familles :

  • Grossesse
  • Naissance ou adoption
  • Famille nombreuse
  • Famille recomposée
  • Décès d’un enfant
  • Rupture familiale suite à une séparation, incarcération, décès d’un parent
  • Soins ou traitement médicaux d’un parent ou d’un enfant avec réduction significative des capacités physiques
  • Accompagnement d’un monoparental vers l’insertion

Actions collectives

Intervention au centre socioculturel Belencontre

L’AMFD-MNE et le Centre Social Belencontre à Tourcoing se sont associés pour proposer une action auprès des jeunes enfants et de leurs parents. Tous les mardi après-midi au centre, des consultations de l’auxiliaire puéricultrice et du médecin en pédiatrie sont planifiées. C’est l’occasion, pour deux intervenantes de l’AMFD-MNE, d’échanger avec les parents dans la salle d’attente. Cette action permet aux professionnelles d’identifier les besoins des familles, de les conseiller sur divers sujets comme l’alimentation, le sommeil, les dangers domestiques… Elles jouent avec les enfants, créent du lien avec l’enfant et aident les parents à en tisser. L’auxiliaire puéricultrice et le médecin du centre les sollicitent parfois pour obtenir des précisions sur certaines situations et leurs avis de travailleuses sociales. Cette intervention est aussi le moyen de garder un œil sur l’enfant, sur son développement social. C’est parfois le seul suivi dont il bénéficie, ce qui le rend d’autant plus important.
46

 

Les séances de lecture

L’AMFD-MNE a mis sur pieds un projet qui a pour objectif d’appuyer les parents dans leur fonction éducative. Pour cela, c’est du livre que les TISF comme Séverine, responsable du dispositif, se servent. Lors de ces séances, toute la famille participe aux activités. Les parents sont épaulés et prennent de nouvelles habitudes d’éducation. Ces après-midi permettent à la fois de passer un bon moment ensemble, de renforcer les liens familiaux, mais aussi d’aborder des thèmes parfois mal gérés par les parents (l’alimentation, l’autorité parentale, l’école). En plus de tous ceux cachés dans la grande malle, les TISF travaillent en continu avec les livres et en apportent au domicile lors de leurs visites. Cette activité aide l’enfant à canaliser son énergie et est valorisante pour les parents qui prennent une fonction éducative évidente en lisant des histoires à leurs enfants.

‘‘ Le livre, c’est une découverte… à la maison, on n’en lit pas. De toute façon, avec le bébé je n’ai pas beaucoup le temps de faire quoi que ce soit. ‘‘ Mylène, maman d’un petit garçon hypéractif et d’un nourisson

 

Recherche-Action

Des réunions sont programmées avec différents acteurs de l’aide sociale, comme les UTPAS, le Conseil Général et l’AMFD-MNE. L’objectif est de mesurer l’impact social des interventions TISF auprès des familles accompagnées.

Des ateliers de travail ont été mis en place afin de déterminer :

  • pourquoi une intervention à domicile ?
  • comment s’organise t-elle ?
  • Quelles suites à donner après cette interventions ?

Le but est de réfléchir à plusieurs, avec un maximum d’acteurs, pour proposer des solutions réalisables et en cohérence avec les attentes et las capacités de tous.

Interventions à domicile

Aide à l’organisation de la vie de famille

Activités collectives

Soutien dans les démarches administrative

Appui éducatif

Aide ponctuelle / Evénements de la vie
Accident, maladie, adoption, déménagement…

Quels financements ?

Une partie du financement des interventions est à la charge du bénéficiaire. Cette participation est définie selon ses ressources. Notre équipe peut vous communiquer ce montant par téléphone.

Pour compléter le paiement, des aides publiques (Conseil Départemental du Nord, CAF…) ou privées (mutuelles, employeurs…) peuvent être apportées. Nous pouvons vous aider pour monter les dossiers administratifs afin d’en bénéficier.

Pour obtenir des informations sur :

  • l’Allocation Personnalisée d’Autonomie, contactez le CCAS ou le CLIC de votre secteur
  • la Prestation de Compensation du Handicap, appelez la MDPH au 03 59 73 73 73

Vous pouvez également vous adresser à l’UTPAS de votre secteur ou à la CAF.