L’année 2015 fut marquée par la création d’un quatrième Pôle au sein de l’association : Le Pôle Inclusion sociale par l’habitat. Il permet d’offrir une solution alternative en vue de leur autonomie, d’élargir le champ de compétence des intervenants auprès d’un autre public et de diversifier l’offre de service. L’association met un point d’honneur à conserver la certification qualité, pour cela elle continue à uniformiser et qualifier ses pratiques tout en mettant en valeur l’accompagnement individuel et le projet de vie de chaque usager.

L’AMFD-MNE intervient sur plusieurs dispositifs innovants en matière d’habitats adaptés. A Roubaix, plusieurs professionnels de l’association interviennent auprès d’un public d’adultes bipolaires et psychotiques. Ce dispositif innovant à destination d’adultes autistes ou TED est un grand projet notamment mis en exergue par le Département lors du Printemps de l’Autonomie.

Habitats partagés

Un dispositif adapté

Soutenu dans le cadre des Fonds Départementaux à l’Innovation (FDI) en 2013, le dispositif des « Habitats Partagés » est un habitat innovant, intégré dans le milieu ordinaire.

Il s’adresse à des personnes :

  • Reconnues en situation de handicap psychique et bénéficiaire de la PCH
  • Bénéficiant d’un traitement thérapeutique qui stabilise leur état
  • Sous mesure de protection juridique
  • En situation d’isolement social

C’est une colocation de 9 personnes (composé de 4 femmes et de 5 hommes) disposant chacun d’une chambre individuelle sur 3 appartements dans un immeuble appartenant à un bailleur public (LMH), situé au coeur de Roubaix (la tour Guynemer) et qui présente un besoin d’accompagnement au quotidien.

Ce nouveau mode de prise en charge a pour but d’offrir une solution de logement alternative :
« en dehors des murs d’une institution et relevant du droit commun ». L’innovation financière du dispositif repose sur la mutualisation d’une partie de la PCH de chaque colocataire afin que notre équipe d’intervention les accompagne 8h/jour et 7/7jours au travers des actes de la vie quotidienne et dans la stimulation des apprentissages pour favoriser leur autonomie et le maintien des acquis.

Analyse des pratiques

A partir de janvier 2015, face à certaines difficultés rencontrées par les accompagnateurs liées à la singularité du public, des séances d’analyse des pratiques ont été mises en place. Elles proviennent du besoin de chacun de chacun des intervenants de partager son expérience, tant dans les difficultés rencontrées que dans les réussites.

Ces temps réunissent les 5 accompagnateurs, la responsable de pôle PA/PH de l’AMFD-MNE, la coordinatrice des habitats partagés et le cadre de direction d’INTERVAL. Ils se retrouvent 2 heures par mois afin d’échanger sur leurs pratiques et bénéficier d’un éclairage éducatif.

En fonction de la demande de l’équipe, nous pouvons demander l’intervention de partenaires extérieurs. Lors de la prochaine séance, une psychiatre sera présente pour répondre aux questionnements des accompagnateurs sur la maladie mentale et à ses effets dans le quotidien.

Formation des accompagnateurs

A l’ouverture des habitats partagés en 2013, les AVS ont bénéficié d’une sensibilisation à la maladie mentale grâce aux partenariats d’INTERVAL. Avec le temps, ils ont exprimé l’envie de qualifier leurs pratiques sur le terrain et d’accéder à une formation spécifique pour mieux accompagner les personnes accueillies. Pour répondre à cette demande le GAPAS a offert la possibilité à chaque salariés de faire un stage au sein du foyer de vie INTERVAL afin d’observer les pratiques au côté des professionnels de terrain. D’autre part, les professionnels pourront participer à une formation en interne du GAPAS autour de la gestion des situations de crise qui démarre en novembre 2015.

Un travail de collaboration

Concernant le choix des personnes accueillies dans le dispositif, le contact avec les candidats potentiels provient essentiellement des partenariats et du réseau d’INTERVAL et du répérage des profils effectués par la personne en charge de la coordination du parcours du service hébergement du GAPAS.

Ouverture sur l'extérieur

Ouverture sur l’extérieur

Le soutien à la socialisation est une mission quotidienne des professionnels de terrain qui permettent aux habitants d’appréhender le monde extérieur sous un autre angle. Les habitants particpent à des événements locaux, une personne fait de l’aquagym dans un club, une autre est animatrice dans une radio associative. Une bénévole intervient dans la colocation afin de mettre en place des ateliers d’arts plastiques toutes les semaines.

Vers une société plus juste et solidaire

Développer les habitats innovants et inclusifs

La mise en place d’un nouveau dispositif d’habitats partagés est prévu pour 2017. Suite au succès du premier dispositif à Roubaix et à la demande dont ils font l’objet, l’AMFD-MNE compte développer ce type de dispositif innovant.

La mise en place d’un nouveau dispositif d’habitats partagés est prévu pour 2017. Suite au succès du premier dispositif à Roubaix et à la demande dont ils font l’objet, l’AMFD-MNE compte développer ce type de dispositif innovant. Toujours dans l’idée de l’inclusion sociale par l’habitat, l’AMFD-MNE et ISRAA ont un projet commun : développer les dispositifs d’habitats innovants pour public atteint d’autisme. C’est suite à la mise en place d’HabiTED, au bon déroulement du projet et aux effets positifs sur les habitants que les deux associations misent encore un peu plus sur ce type de projet. La demande est également un argument de développement puisque pour l’instant, HabiTED Roncq compte 16 personnes sur liste d’attente ! Un succès qui s’explique par l’exclusivité du dispositif encore seul logement pour personnes TED ou autiste en milieu ordinaire.

 

Pour les familles

Un projet de structure de répit à destination des familles en grande difficulté temporaire est en cours d’évaluation. L’objectif est de proposer à ces familles une solution pour se loger le temps de résoudre leurs problèmes avec l’aide de TISF. Par exemple dans le cas d’une maman seule avec son enfant et n’ayant pas de réseau primaire à qui demander de l’aide, une structure adaptée pourrait permettre d’éviter le placement de l’enfant loin de son environnement familier. Il pourrait ainsi rester dans la même école, garder ses repères, ses amis…

Ce projet est motivé par le cas de Bilal, un enfant de 9 ans autiste sévère dont les parents ne pouvaient plus s’occuper. Après avoir été laissé aux urgance, Bilal a été placé dans un hôpital. Il n’a pas supporté ce changement radical et inadapté, très vite le jeune garçon s’est automutilé. C’est cette histoire qui a été l’élément déclencheur de ce projet qui prendrait pour nom «La Maison de Bilal ».

 

Des alternatives pour les seniors

Pour les seniors, le choix de logement se limite à rester chez soi ou intégrer une maison de retraite médicalisée. Dans la continuité de son idée de diversifier les possibilités grâce à l’innovation, l’AMFD-MNE travaille sur un projet d’habitats innovants pour personnes âgées semiautonome. Il s’agit de mettre en place un dispositif d’habitats partagés, chaque locataire aurait son propre logement, sa propre autonomie, mais des professionnels seraient chargés de prendre en charge les habitants pour des moments de vie sociale.

Apprentissage de l’autonomie

Solutions innovantes d’habitat

Stimulations sociales

Activités d’extérieur

Quels financements ?

Une partie du financement des interventions est à la charge du bénéficiaire. Cette participation est définie selon ses ressources. Notre équipe peut vous communiquer ce montant par téléphone.

Pour compléter le paiement, des aides publiques (Conseil Départemental du Nord, CAF…) ou privées (mutuelles, employeurs…) peuvent être apportées. Nous pouvons vous aider pour monter les dossiers administratifs afin d’en bénéficier.

Pour obtenir des informations sur :

  • l’Allocation Personnalisée d’Autonomie, contactez le CCAS ou le CLIC de votre secteur
  • la Prestation de Compensation du Handicap, appelez la MDPH au 03 59 73 73 73

Vous pouvez également vous adresser à l’UTPAS de votre secteur ou à la CAF.